Écouter avec le focusing

Focusing : le corps parle de l’intérieur

 

« Le sens corporel est la manière

Dont le corps ressent le problème dans son entier »

Eugen Gendlin

 

Aujourd’hui nous sommes tous plus ou moins conscients que notre corps est une source d’information que nous avions peut-être délaissée. Pourtant cette source est une mine d’or qui bien exploitée nous fait évoluer et nous aide à avancer dans la vie. Notre corps a en lui une forme de sagesse.

GENDLIN (1926-2017) qui était un ancien étudiant de C.Rogers se demandait comment s’y prenaient les gens qui progressaient rapidement en thérapie. A l’écoute de quoi se mettaient-elles ? Comment savaient-elles qu’elles étaient sur une direction constructive pour elles ?

Les réponses à toutes ces questions, ont permis à GENDLIN de mettre en évidence que ces personnes mettaient en place une sorte de démarche interne, qu’elles arrivaient à se repérer dans leur monde intérieur ce qui leur permettaient de progresser rapidement mais aussi de se repositionner dans différentes situations.

« Le focusing est une manière d’être en connexion avec soi-même.

C’est un regard tourné vers l’intérieur, c’est une observation

De ce qui se passe en soi »

E.Gendlin

Que signifie « focusing » ?

Faire un « focus » signifie scruter avec attention les perceptions internes, vagues et inconnues en lien avec toutes les situations vécues qui se révèlent marquantes. Comme faire un focus avec un appareil de photo.

L’écoute est fine, on perçoit ce que le corps ressent sans faire intervenir le mental. Cette sensation, ce ressenti nous sert de guide et par la mise en mots de ce qui se passe en nous nous progressons trouver les bonnes solutions et savoir ce qui est juste pour soi selon un protocole en 6 étapes.

Qu’attendre du focusing

  • Il permet de se mettre à l’écoute d’une souffrance, d’une maladie ou d’un symptôme en douceur.
  • Le focusing n’est pas seulement un outil thérapeutique, il est utile à chacun dans son quotidien, il permet de prendre conscience de son corps et de ses ressentis.
  • C’est se mettre à l’écoute de la partie de soi qui est en souffrance, l’interroger, la comprendre et l’accompagner vers un mieux-être.
  • Il contribue à faire baisser le stress, l’anxiété et les angoisses.
  • Le focusing agit sur la dépression et les états dépressifs.
  • Il est fait pour dialoguer avec ses émotions.
  • Le focusing permet de faire face à un sentiment de malaise permanent.
  • Choisir, agir…qu’est-ce qui me retient ?
  • Comprendre son espace relationnel.

Quand on sait l’utiliser, le focusing devient indispensable à sa vie quotidienne. A l’écourte du ressenti corporel, tout un savoir resté en sommeil se réveille, et quand on se met à son écoute on est surpris par sa justesse et sa sagesse.

Pour illustrer mes propos, je vous invite à regarder et écouter Bernadette Lamboy qui répond à la question : « Qu’est-ce qui est essentiel dans le focusing ? »

Au cabinet….

Je vous guide à l’aide des 6 étapes jusqu’à ce que vous arriviez à solutionner une problématique choisie librement par vous.

La séance se fait en face à face, elle dure 90 minutes.

Les commentaires sont fermés